Discours du Pape sur les prêtres et l'habit ecclésiastique

Publié le par Le traditionnel


Le 16 mars 2009, le Pape Benoît XVI a prononcé un discours important pour la vie des paroisses d'aujourd'hui en évoquant le rôle du prêtre et les structures paroissiales. Il est revenu sur l'importance d'une formation sacerdotale en lien avec la Tradition, sur la réception correcte de Vatican II, et sur l'obligation du signe distinctif.


[ « Le prêtre doit porter un habit ecclésiastique digne (...) Cela signifie que, lorsque l'habit n'est pas la soutane, il doit être différent de la manière de se vêtir des laïcs, et conforme à la dignité et la sacralité du ministère (...) Sauf des situations exceptionnelles, ne pas utilser l'habit ecclésiastique peut manifester chez le clerc un faible sens de son identité de pasteur entièrement disponible au service de l'Église » (Congrégation pour le Clergé, Directoire pour le ministère et la vie des prêtres, le 31 janvier 1994) ]



« À la veille de son départ pour son premier Voyage apostolique en Afrique, le Pape Benoît XVI a reçu en audience, le 16 mars, les membres de la Congrégation pour le Clergé. À cette occasion, le Saint-Père a rappelé que la mission du prêtre dans l'Église revêtait une dimension ecclésiale, de communion, hiérarchique et doctrinale, absolument indispensable à toute mission authentique. Le Pape Benoît XVI a aussi insisté sur l'importance de la formation des prêtres: "la mission du prêtre a ses racines, de manière spéciale, dans une bonne formation, réalisée en communion avec la Tradition ininterrompue de l'Église, sans coupures ni tentations de discontinuité. Dans ce sens, il est important de favoriser chez les prêtres, et surtout chez les jeunes générations, une réception correcte des textes du Concile oecuménique Vatican II, interprétés à la lumière de tout le bagage doctrinal de l'Église. Elle est urgente la récupération de cette conscience qui pousse les prêtres à être présents, indentifiables et reconnaissables, et par leur jugement de foi, et par les vertus personnelles, mais aussi par l'habit, dans les milieux de la culture et de la charité, qui sont depuis toujours au coeur de la Mission de l'Église".


Enfin, le Saint-Père a rappelé qu'il est nécessaire de veiller à ce que les "nouvelles structures" ou organisations pastorales ne soient pas pensées pour une situation dans laquelle on imagine pouvoir se passer du ministère ordonné, en partant d'une interprétation erronée de la juste promotion des laïcs. Si tel était le cas, on poserait les bases d'une nouvelle dilution du sacerdoce ministériel puisque les solutions imaginées finiraient par être les causes réelles de la pénurie des prêtres ou de la façon erronée de vivre le sacerdoce ministériel. »



Source : http://pagesperso-orange.fr/proliturgia/Informations.htm 



Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article