Vers une réintégration de la Communion Traditionnelle Anglicane ?

Publié le par Le traditionnel


 En avril 2008, par une lettre officielle adressée à la Congrégation pour la Doctrine de la Foi, la Communion Traditionnelle Anglicane (TAC), dont le primat est l’archevêque John Hepworth, a demandé au Saint Siège un rattachement à l’Église catholique sur le principe d’une communion pleine, entière et sacramentelle.







En juillet 2008, le Cardinal Levada avait fait la réponse que voici :


« Votre Grâce, tout au long de l’année passée, la Congrégation pour la Doctrine de la Foi a étudié les propositions que vous lui aviez présentées au nom du Collège des Évêques de la Traditional Anglican Communion, lorsque vous êtes venu dans les bureaux de ce Dicastère le 9 octobre 2007. Comme nous entrons dans les mois d’été, j’ai souhaité vous assurer de l’attention sérieuse que cette Congrégation prête à la perspective d’unité en corps soulevée dans ladite lettre.

Comme Votre Grâce en est évidemment consciente, la situation dans la Communion anglicane prise dans son ensemble est devenue nettement plus complexe pendant cette même période. Dès que cette Congrégation sera en mesure de répondre de la manière la plus claire sur les propositions que vous nous avez adressées, nous vous en tiendrons informé.

Je vous assure de mes prières continuelles et des meilleurs vœux que je forme pour vous-même et pour vos frères évêques de la Traditional Anglican Communion ».




Actuellement, une rumeur circule à l'effet que la Congrégation pour la Doctrine de la Foi offrirait à la Traditional Anglican Communion un statut de prélature personnelle, comme l'Opus Dei. La TAC groupe 400 000 anglicans de 41 pays ayant rompu avec la Communion anglicane officielle par fidélité à la foi et aux mœurs chrétiennes suite à des scandales comme l'ordination des femmes et des personnes homosexuelles. Cette réintégration de la TAC au sein de l'Église catholique est un événement qui pourrait être annoncé après Pâques.





Sources : http://lesalonbeige.blogs.com/ 

http://www.creativeminorityreport.com/2009/01/traditional-anglicans-to-get-personal.html 

http://www.therecord.com.au/site/index.php?option=com_content&task=view&id=757&Itemid=1 

http://www.newliturgicalmovement.org/ 



Site officiel de la TAC :
http://acahomeorg0.web701.discountasp.net/tac/tac_index.aspx 


 



Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Le traditionnel 31/01/2009 17:21

Sans prétendre répondre entièrement à la question, nous pouvons - à la lumière de la doctrine et de la discipline de l'Église - considérer les points suivants:

1- Concernant les évêques, il n'y a pas de crainte à avoir, c'est théoriquement et même pratiquement impossible qu'un évêque soit marié dans l'Église catholique.

En effet, les Églises catholiques orientales, qui ont des prêtres mariés, n'acceptent que les prêtres célibataires pour la charge de l'épiscopat (CEC 1580).

2- Concernant prêtres, nous savons que la discipline est différente entre l'Occident et l'Orient. Par contre, si les orientaux acceptent des hommes mariés au sacerdoce, ils n'acceptent pas du tout que les prêtres puissent se marier.

Donc, tant en Orient qu'en Occident, celui qui a reçu le sacrement de l'Ordre (épiscopal, presbytéral et même diaconal) ne peut plus se marier.

3- Concernant les anglicans, nous savons que le Pape Jean-Paul II avait décrété un indult pour faciliter la réintégration des quelque 200 prêtres anglicans ou pasteurs protestants convertis au catholicisme. Dans cette foulée, en 2005, un homme marié, ancien pasteur protestant, a été ordonné prêtre catholique dans la cathédrale Saint-Aubain de Namur (Belgique) par Mgr André-Mutien Léonard.

Il faut dire que c'est le Pape Pie XII fut le premier Pape à accorder la dispense de célibat en 1951 pour un ex-pasteur luthérien. Mais, c'est le Pape Jean Paul II qui a intensifié le phénomène après les bouleversements dans l’église anglicane suite à l’ordination de femmes.

4- Y aura-t-il une dispense de célibat pour les prêtres anglicans qui reviennent dans le giron de l'Église catholique ? Cela reste à voir. Mais une chose est certaine, ne soyons pas ébranlé par cela puisque le célibat sacerdotale dans l'Église latine restera ad vitam aeternam la norme de l'Église comme nous l'enseigne le Pape Paul VI dans son encyclique "Sacerdotalis Caelibatus", dans laquelle il donne les fondements théologiques de ce célibat que les Pères synodaux ont appelé "le joyau de l'Église".

Donc, s'il y a quelques dispenses, la norme reste et restera le célibat.

Jonathan 31/01/2009 01:26

Cette rumeur, si elle est véridique, prouve à quel point le Saint Père cherche à faire l'unité des chrétiens. Prions pour qu'il garde la santé et que son règne soit long et fructueux.

Ceux qui pensent que la baisse de la pratique religieuse et la perte de signification de l'Église catholique au Québec et ailleurs en Occident est dû au fait que celle-ci "n'a pas évoluer", "ne s'est pas adapter", "n'est pas de son temps" etc.. devraient regardé ce qui se passe dans l'église anglicane qui vit une grande crise et un déclin très rapide malgré son soit disant "avant-gardisme".

Est-ce que cette réintégration signifiera la présence de prêtres et d'évêques qui ont le droit de se marier au sein de l'Église?