Mgr Perl annonce un document expliquant le Motu Proprio

Publié le par Le traditionnel

Le vice-président de la Commission pontificale Ecclesia Dei, Mgr Camille Perl, annonce la publication d'un document explicatif du Motu Proprio Summorum Pontificum, ce qui permettrait à plusieurs groupes de fidèles d'avoir accès à la liturgie traditionnelle.


(Mgr Camille Perl, vice-président de la Commission pontificale Ecclesia Dei
et Son Éminence, le Cardinal Dario Castrillón Hoyos, président de ladite Commission)



Voici les propos de Mgr Camille Perl, recueillis par Bruno Volpe de l'agence Petrus :


Cité du Vatican - « Il est vrai que nous sommes en train de rédiger un «document-instruction» sur la bonne façon d'interpréter le Motu Proprio Summorum Pontificum qui a libéré la Messe selon les livres liturgiques de saint Pie V tels qu'ils ont été modifiés par le bienheureux Jean XXIII. Trop d'évêques et de prêtres désobéissent, et cela vaut une note de clarification à propos du Motu Proprio du Pape. »

C'est ce qu'affirme, dans une entrevue exclusive à Petrus, Mgr Camille Perl, vice-président de la Commission pontificale Ecclesia Dei, qui ajoute ceci : « Bien que nous ne soyons pas une Congrégation, nous avons reçu le pouvoir de préparer cette note afin de définir quelques aspects du Motu Proprio papal, comme par exemple celui de groupe stable. Nous devons en effet préciser ce que l'on entend par groupe stable : combien de personnes exactement devront demander à leur curé de célébrer dans le rite pré-conciliaire. »

Monseigneur Perl, l'instruction est-elle due à des contestations variées provenant d'évêques et de prêtres qui sont contre les nouvelles normes à propos de l'accès à la Messe dans le rite tridentin ?

« Tout le monde peut voir quelle est la situation. Du reste, après le Motu Proprio du Pape, il était normal de s'attendre à des réactions contrastées. Certains ont manifesté de l'enthousiasme, d'autres non. Il suffirait pourtant de considérer que le Motu Proprio n'est pas tombé tout seul du ciel mais qu'en fait, il est le fruit d'un long parcours. »

Alors, pourquoi quelques évêques et de nombreux prêtres ne l'acceptent-ils pas ?

« Il faudrait le leur demander. Personnellement, je crois que la difficulté est d'ordre générale. Aujourd'hui, dans tous les domaines de la vie sociale, on a perdu le sens de l'obéissance et du respect de l'autorité. Comment dire ? Ceux qui sont capables d'obéir sont fort peu nombreux. »

Pourtant, le rite tridentin de saint Pie V qui se caractérise par une spiritualité et une liturgie magnifiques, n'a jamais été abolie par l'Église...

« Absolument pas : le Concile Vatican II n'a jamais annulé le Missel antérieur. Pour moi, le Pape Benoît XVI a bien fait de le libérer, redonnant ainsi de la valeur à un patrimoine et un joyau de l'Église. Je ne veux pas faire de comparaison entre la Messe de Paul VI et la Messe antérieure, ceci ne serait pas juste. Mais il n'est pas historiquement sensé que d'oblitérer la valeur de la Tradition. »

Et pendant ce temps, les abus liturgiques définis comme étant « à la limite du supportable », sont de plus en plus importants...

« Ne m'en parlez pas ! Et personne ne réussit à endiguer le phénomène précisément parce que, comme je l'ai déjà dit, le sens du respect de l'autorité n'existe plus. La liturgie ne peut s'imposer, mais il me semble juste de dire qu'après le Concile Vatican II - et je ne veux évidemment émettre ici aucune condamnation - la Messe s'est parfois transformée en quelque chose d'émotionnel, et l'on a ainsi oublié sa valeur réelle de sacrifice et de don. On a pensé que le nouveau était meilleur, que le nouveau est toujours meilleur. Cela arrive aussi dans la vie de tous les jours : les chaussures neuves sont considérées meilleures que les vieilles. »

Pour terminer, une précision : les fidèles qui sont en communion avec le Pape et l'Église de Rome peuvent-ils assister aux Messes de la Fraternité sacerdotale Saint-Pie X ou encourent-ils l'excommunication ?

« Ceux qui assistent à une Messe de la Fraternité Saint-Pie X ne sont absolument pas excommuniés. La liturgie est valide même s'ils sont considérés comme schismatiques. Du reste, la liturgie des Orthodoxes est elle aussi valide pour les Catholiques. »



Source : http://www.papanews.it/news.asp?IdNews=3479 



Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

saint françois de sales 31/12/2008 17:23

Merci por c'est précision. A qu'elle date doit parître cette note explicative?