L'évêque de Saint-Hyacinthe soutient Summorum Pontificum

Publié le par Le traditionnel

L'évêque du diocèse canadien de Saint-Hyacinthe, au Québec, Mgr François Lapierre, soutient le Motu Proprio Summorum Pontificum du Pape Benoît XVI.


(Mgr François Lapierre, p.m.é., évêque de Saint-Hyacinthe)


En effet, Mgr Lapierre a approuvé la décision du curé de la paroisse de Saint-Rosalie, M. l'abbé Georges Benoît, d'accepter que la Messe tridentine soit célébrée une fois par mois, par M. l'abbé Guillaume Loddé, FSSP.

En tant que membre perpétuel de la Société des Missions étrangères, Mgr François Lapierre sait reconnaître la générosité des prêtres qui visitent d'autres diocèses dans le but d'évangéliser et de sauver des âmes.

Son ouverture d'esprit et son respect des différentes sensibilités religieuses ont fait de lui le président du Comité sur les rapports interculturels et interreligieux de l'Assemblée des Évêques catholiques du Québec et un membre du Comité de l'éducation chrétienne. Au niveau de la Conférence des Évêques catholiques du Canada, il est président de la Fondation canadienne de la vidéo religieuse et délégué de la Commission épiscopale pour l'Unité chrétienne, les relations religieuses avec les Juifs et le dialogue interreligieux pour participer au Dialogue anglican / catholique romain.
   





Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Jacques Breton 04/01/2009 11:16

En tant que séminariste de la Fraternité St-Pierre, venant du diocèse de St-Hyacinthe, je me réjouis d'apprendre cette bonne nouvelle. Je remercie infiniment Monseigneur et tous ceux qui ont travaillé à ce projet (qui n'est pas encore terminé).

Tenez bon Chicoutimi; nous ne l'avons pas eu facilement non plus. Nous y avons mis trois ans à St-Hyacinthe pour obtenir ce résutat. Dieu a son heure.

saint françois de sales 16/12/2008 10:59

C'ets un bon départ Deo gratias! mais je pense qu'un groupe de 50 perspnnes a le droit a une messe tout les dimanches surtout dans le rite antique du missel romain qui prédomine sur l'autre (voir motu proprio)