Un ancien aumônier national de la JOC célèbre la Messe tridentine

Publié le par Le traditionnel

Le journal français La Croix, dans son édition du 13 septembre 2007, a publié les déclarations du père Pierre de Couëssin, concernant le Motu Proprio Summorum Pontificum. Les propos ont été recueillies par Martine De Sauto :





« La messe dans l'ancien rite peut aider à redécouvrir la dimension du sacré.

Le P. Pierre Couëssin est recteur du sanctuaire de Notre-Dame-de-Toute-Aide (Côtes-d'Armor) :

« J'ai été ordonné prêtre en 1954. J'ai vécu les événements qui ont précédé puis suivi le Concile. Certains de mes proches se sont tournés vers les traditionalistes. Pour ma part - j'ai été curé, vicaire général, aumônier national de la JOC-, je me sens profondément accordé à la liturgie renouvelée par Vatican II, à la messe en français, à la participation des laïcs, même si je suis conscient qu'il y eut parfois des maladresses. Mais je crois aussi que, dans le contexte culturel actuel, la messe célébrée dans l'ancien rite peut aider à redécouvrir la dimension du sacré, du recueillement, du silence. Sachant célébrer la messe dans l'ancien rite, je me suis porté volontaire pour le faire une fois par mois à Notre-Dame-d'Espérance à Saint-Brieuc. Parmi ceux qui se réjouissent du motu proprio, je suis lucide : certains sont des idéologues. Mais d'autres sont de bonne volonté et vont peut-être redécouvrir que notre Église est vivante. »



Source : http://www.la-croix.com/article/index.jsp?docId=2314650&rubId=786 



Le père Pierre Couëssin est l'auteur de la biographie : Eugène Lemoine, 1920-1945, jociste mort à Zoschen.




Pour plus de détails : http://catholique-saint-brieuc.cef.fr/Eugene-Lemoine-1920-1945-jociste 


Commenter cet article