Le droit des fidèles catholiques à la Messe tridentine

Publié le par Le traditionnel

Les fidèles de tous les diocèses ont le droit d'avoir accès à la Messe tridentine.

Le Cardinal Hoyos nous invite d'ailleurs à réfléchir sur ce droit, pour tous, de bénéficier des richesses de la Tradition toujours vivante de l'Église.


 (Son Éminence, Monsieur le Cardinal Dario Castrillón Hoyos,
président de la Commission pontificale "Ecclesia Dei")


Voici un extrait de son discours :

« L’Église, depuis plus de mille ans, a célébré le rite que l’on en est venu à appeler la “Messe de Saint Pie V”. Ce rite a soutenu l’unité de la Foi et est devenu l’expression unique à travers laquelle l’Église adore Dieu, rendant présent sur l’autel de manière non sanglante le Sacrifice de la Croix.

(HOC EST ENIM CORPUS MEUM)

« La foi catholique nous enseigne que la sainte Messe est le Sacrifice de la Croix. Le rite ancien maintient un silence sacré, la contemplation ; bien plus, dans le même temps, il rend présent le Seigneur Jésus-Christ, dans une expression d’une riche beauté liturgique, comme le vainqueur de la mort et du péché.

(HIC EST ENIM CALIX SANGUINIS MEI...)

« C’est pourquoi le Saint-Père propose, non pas de façon obligatoire, mais propose tout de même à l’Église tout entière ce trésor du rite plus ancien à travers lequel l’Église peut être sanctifiée. Et toute cette richesse liturgique, toute cette richesse spirituelle, et toutes ces prières si bien conservées à travers les siècles, tout cela est offert par la Rome d’aujourd’hui à tous, comme un don pour tous.

(La liturgie : expression de la beauté et de la sublimité de Dieu)

« Ce n’est pas un don qui s’adresserait à ceux-là seuls qu’on appelle les “traditionalistes” : non, c’est un don pour toute l’Église catholique. Et ce don, librement offert, le Saint-Père le fait au moyen de cette merveilleuse structure de l’Église, que constituent les paroisses, les prêtres et les chapelains dans les chapelles où l’on célèbre l’Eucharistie. Par la volonté du Vicaire du Christ, ils doivent accepter les pétitions et les demandes des fidèles qui désirent cette Messe, et ils doivent la leur offrir.



(Kyrie Eleison & Gloria in excelsis Deo)

 

« Et même lorsqu'il n'y a pas de demande spécifique, ni de requête, ils devraient la rendre accessible, afin que chacun puisse avoir accès à ce trésor de la liturgie ancienne de l'Église. Là est l'objectif primordial du Motu proprio : une richesse spirituelle et théologique. Le Saint-Père veut que cette forme de la Messe devienne normale dans les paroisses afin que, de cette manière, des communautés jeunes puissent aussi se familiariser avec ce rite.

Source : http://www.unavoce.fr/content/view/966/1/ 


N'est-il pas louable de rendre accessible ce trésor qu'est la Messe tridentine
afin d'enrichir le peuple de Dieu
sur les plans spirituel, théologique et liturgique ?


 
(Le Pape saint Pie V)

Deus, qui, ad conterendos Ecclesiae tuae hostes et ad divinum cultum reparandum, beatum Pium Pontificem Maximum eligere dignatus es : fac nos ipsius defendi praesidiis et ita tuis inhaerere obsequiis ut, omnium hostium superatis insidiis, perpetua pace laetemur. Per Christum Dominum nostrum.

Amen.

Commenter cet article